Bonjour/bonsoir à tous,

Voilà maintenant plus de 3 ans que j'ai entamé lentement mais sûrement mon processus de dégooglisation.

Pour ceux qui n'ont jamais entendu / lu le terme, je vous invite à jeter un œil au site de Framasoft qui est un des acteurs incontournable de cette mouvance en France.

Pour faire simple (pour ceux qui ont la flemme d'ailler voir ailleurs), voici ce qui se dit sur le site web de degooglisons-internet :

Nous l’avions annoncé dès le départ : Dégooglisons Internet, c’est proposer une trentaine d’alternatives aux services de Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft sur trois ans. Une dizaine de services par an entre octobre 2014 et octobre 2017 (à une vache près, hein), afin de  montrer que des alternatives libres et éthiques existent, et qu’on peut  reprendre le pouvoir sur nos vies numériques.

Vous l'aurez compris, moins on utilise les services de Google (des GAFAM en général) et mieux on se porte.

Avant de commencer mon bilan, je vous laisse ci-dessous une liste de quelques articles que j'ai lu et qui m'ont inspiré de près ou de loin dans ma propre expérience. En fait c'est intéressant de piocher de l'information et des témoignages un peu partout parce que pas tout le monde ne fait sa dégooglisation de la même façon. A vous de trouver les alternatives qui vous correspondent le plus en fonction de vos besoins.

Système d'exploitation

Bon sur ce coup là j'avoue que je me portais déjà plutôt bien. Je suis sur Linux depuis maintenant plus de 4 ans dans mon usage personnel quotidien et étant gamer je garde un dual-boot Windows sur mon PC fixe pour faire tourner les quelques jeux non-compatibles avec Linux auxquels je joue.

Les développeurs, éditeurs et distributeurs de jeux-vidéos font de grandes avancées et les deux seuls jeux qui me posent encore problème sur Linux sont : ARK: Survival Evolved et League Of Legends.

Le premier propose un client natif à peine fonctionnel, donc pas suffisant pour avoir une vraie expérience de jeu, tandis que le deuxième ne supporte que Windows Et MacOS. Impossible de faire tourner ces deux jeux via Wine à cause de leur système anti-cheat.

Le genre de bug graphique qu'on peut croiser en jouant à ARK sur Linux | © boilingsteam.com

Bref, Windows me sert uniquement à jouer.

D'ailleurs, Steam propose depuis quelques mois maintenant sa version customisée de Wine (Proton) permettant de rendre compatible pléthore de jeux initialement réservés à Windows.

Un site web : protondb.com a d'ailleurs été mis en ligne pour que chaque utilisateur puisse donner son retour d'expérience sur tel ou tel jeu en indiquant son matos et son système d'exploitation.

On peut voir qu'un jeu comme The Witcher 3 tourne très bien sous Linux sans client natif.

Capture d'écran du site protondb.com

Pour ceux qui ont encore peur de sauter le pas d'installer Linux comme système d'exploitation principal, je ne peux que vous inviter à mettre en place un dual-boot sur votre ordinateur.

C'est maintenant très simple à faire et la plupart du temps la phase d'installation d'une distrib Linux est plus rapide et mieux foutue qu'une installation Windows.

Si ça vous intéresse je vous laisse un lien vers le crabe info avec un tutoriel très bien détaillé pour mettre en place une cohabitation Linux et Windows. J'écrirai très certainement un article moi-même plus tard.

Je vous laisse également avec une vidéo de présentation de la version 18.10 de Ubuntu (celle que j'utilise actuellement) pour que vous puissiez voir à quoi ça ressemble.

Ubuntu 18.10: What’s New?
We review Ubuntu 18.10 Cosmic Cuttlefish, the latest stable release of Ubuntu to see what’s new. With a brand new look and improved performance, we ask if it’s worth upgrading to Ubuntu 18.10 from the
Vidéo de présentation de Ubuntu 18.10 par OMG! UBUNTU!

Encore une fois, cette partie a été une des plus simples à mettre en place pour moi. Même si j'avais l'habitude d'utiliser Google Chrome comme navigateur, c'était plus par défaut que pour de réels besoins.

La désinstallation de Chrome se fait donc sans encombre et la transition sur Firefox n'est presque pas dépaysante. Le plus compliqué reste en fait de trouver des extensions équivalentes à celles que j'utilisais sous Chrome.

Voici donc une petite liste non-exhaustive des extensions que j'utilise sur Firefox pour protéger ma vie privée :

  • uBlock Origin : bloque les publicités et semble plus éthique que son concurrent AdBlock Plus
  • Privacy Badger : Bloqueur intelligent de trackers
  • HTTPS Everywhere : Bascule automatiquement tous les sites compatibles en HTTPS pour chiffrer vos communications avec le serveur

Pour ce qui est de mon navigateur sur téléphone j'utilisais également Chrome qui était installé par défaut. Voulant garder une certaine homogénéité j'ai commencé par utiliser Firefox qui ne me convenait pas tellement, tant au niveau de l'interface que des temps de chargement et la compatibilité avec certaines vidéos. Firefox Focus répondait beaucoup plus à mes attentes mais je me suis vite lassé de devoir rentrer mes mots de passe à chaque fois que je relançais l'application.

Je suis donc passé sur Brave. C'est du 100% Chromium et 0% Google, donc exactement ce qu'il me fallait. Il y a beaucoup de choses à dire sur ce navigateur et les créateurs le font mieux que moi alors autant vous rediriger vers leur blog.

How to use Brave Browser 2018
#Brave Try Brave today! http://brave.com/dom562 This is an ad free browser that allows you to stream your favorite content without the ad popups! Perfect for people who stream a ton! Did you see th
Vidéo de présentation du navigateur Brave par Domingo

Android

Bon là on commence à rentrer dans le vif du sujet. J'ai toujours été sous Android et niveau collecte de données on est bien.

  • Synchronisation des photos, contacts, documents via Google Drive
  • Géolocalisation et historique des trajets effectuées
  • Retargeting via le réseau Display sur les applications mobiles
  • Trackers dans les applications du Store

Et j'en oublie sûrement énormément ! Android est une usine à pomper des données personnelles. Autant vous dire qu'il est inutile de tenter de vous dégoogliser en restant sur Android.

Alors il existe bien une version radicale pour palier ce problème : le Nokia 3310. Bah ouais on rigole mais en terme de confidentialité, c'est pas Google qui va pouvoir venir nous espionner là dessus, encore que...

La vérité c'est que j'avais pensé à utiliser ce qu'on appelle un dumbphone, c'est le nom qu'on donne à l'inverse des smartphone. Un téléphone qui sert à téléphoner quoi... Mais vu la fréquence à laquelle je me paume dans ma ville j'étais obligé de garder une application GPS avec moi et je me voyais mal me trimbaler avec une carte dans la poche.

Moi quand je cherche la direction du métro | © overlyawesome

A l'époque je suis donc passé sur Cyanogenmod (maintenant LineageOS) qui est un système d'exploitation open-source basé sur Android.

Les données collectées par LineageOS sont minimes et vous garantissent une expérience d'Android bien plus fluide que celle proposée par votre smartphone, notamment à cause de la surcouche du fabricant.

Pourvu que vous ne soyez pas utilisateur Xiaomi (comme moi) l'installation est relativement simple. Sinon vous devrez faire une demande d'unlock de bootloader qui prendra quelques jours avant de pouvoir installer le-dit système d'exploitation sur votre téléphone.

Pour savoir comment installer LineageOS, je vous laisse premièrement accéder à la liste des appareils officiellement supportés. Sinon vous devrez télécharger une ROM non-officielle via un forum comme xda-developers.

Service de messagerie

Comme 900 millions d’utilisateurs dans le monde, j'utilisais Gmail comme service de messagerie personnel. J'ai cherché un peu les alternatives plus éthiques qui étaient disponibles sur le marché et j'ai finalement porté mon dévolu sur protonmail.

ALORS OUI JE SAIS, ce n'est pas open-source. Mais ça a déjà le mérite de ne pas être gmail. Les emails sont chiffrés de bout-en-bout et en terme de respect de la vie privée, protonmail fait partie des bons élèves et évolue dans le bon sens. Je n'ai pour l'instant aucune raison de ne pas leur faire confiance et j'aime beaucoup leur interface.

Capture d'écran de l'interface protonmail | © protonmail.com

Moteur de recherche

Bon là c'est encore une autre paire de manche, parce qu'on a beau dire ce qu'on veut de Google (le moteur de recherche) mais il est quand même bien performant. J'ai essayé des alternatives comme DuckDuckGo ou Qwant mais sur des recherches trop spécifiques ces derniers ne se débrouillent pas aussi bien que Google.

Donc j'utilise depuis quelques temps Startpage qui affirme ne garder aucune trace des recherches des utilisateurs. L'avantage c'est que le moteur utilise et fait remonter les résultats de Google lors d'une recherche.

Mais alors, ils payent Google pour utiliser leur moteur de recherche et le service est complètement gratuit ? Je me suis renseigné et en fait ils ont leurs propres encarts publicitaires qui permettent de générer des revenus chaque fois qu'un utilisateur clique sur une annonce.

Contrairement à d'autres régies publicitaires, les résultats payants affichés sont générés uniquement en fonction des mots clés entrés, là où d'autres services utilisent l'adresse IP, l'historique de recherche et les cookies 🍪.

Du coup ce moteur de recherche me plaît pas mal. Il est rapide, épuré, semble respecter notre vie privée et affiche les mêmes résultats que Google. Que demande le peuple ?

Capture d'écran des 3 premiers résultats qui sont des liens publicitaires

Youtube

Une autre grosse partie de la dégooglisation c'est effectivement YouTube et ses quelques 1,5 milliard d'utilisateurs chaque jour dans le monde.

J'utilisais principalement l'application mobile et au delà du pistage c'est surtout la publicité qui m'embêtait. J'ai fouiné un peu et j'ai pu faire d'une pierre un ricochet grâce à l'application NewPipe.

NewPipe c'est une application dispo sur f-droid qui permet de regarder des vidéos sur YouTube, incluant votre liste d'abonnement et ce : sans publicité, sans passer par les services de Google et en permettant une lecture en background. Mais si, vous savez, cette fonctionnalité qui permet d'écouter de la musique en gardant son téléphone verrouillé, c'est vendu 10€/mois par Google.

L'application NewPipe est donc open-source, gratuite, respectueuse de la vie privée, non dépendante des services Google et beaucoup plus complète que l'application YouTube par défaut.

Franchement c'est difficile de faire mieux, même si l'interface et l'expérience utilisateur ne sont pas des plus agréables, on peut difficilement se plaindre.

Pour ce qui est de la lecture de vidéos quand je suis chez moi, j'utilise moins mon smartphone et j'utilise mon serveur multimedia.

Mon petit raspberry Pi 3 tournant sous LibreElec me permet effectivement de cast mes vidéos YouTube. J'ai donc mon serveur multimédia décentralisé à la maison pour remplacer Plex ou Netflix et la possibilité de balancer mes vidéos YouTube sur un grand écran.

Alors oui ça reste l'application YouTube, mais bon aucun compte n'est renseigné et je ne navigue pas sur internet donc le pistage est très limité.

Conclusion

Vous savez maintenant ce qu'il vous reste à faire et surtout comment le faire. Vous verrez que la difficulté technique est loin d'être aussi élevée que ce que vous pouvez penser. Personne n'est mort en installant un dual-boot Linux, en passant de Google Chrome à un navigateur open-source ou en lâchant gmail pour protonmail par exemple.

Nous avons en plus la chance d'avoir une communauté francophone impliquée dans le respect de la vie privée et vous n'aurez aucun mal à trouver un tutoriel pour migrer tous vos outils.

Rien ne sert de vous presser et de tout mettre en place d'un coup. Le tout c'est d'y aller progressivement, une marche après l'autre.

J'espère que mon retour d'expérience vous aura plu et je reste bien évidemment à votre disposition pour d'éventuelles remarques et questions.

Merci !

Commentaires